Ouvrir le DMP de son enfant : LA bonne résolution de la rentrée !

05/09/19 - Article - ameli.fr

La rentrée est déjà là ! Une période chargée pendant laquelle il faut penser à tout… notamment aux certificats médicaux et examens de santé des enfants. Cette année, pour se faciliter la vie, il faut penser à leur ouvrir un Dossier Médical Partagé (DMP) puis à le compléter avec quelques informations essentielles.

Gratuit, ce Dossier Médical Partagé, service numérique hautement sécurisé mémorise leur histoire médicale et les suivra tout au long de leur vie. Et comme jusqu’à leurs 16 ans, les enfants doivent désormais réaliser 20 examens de suivi médical obligatoires, les informations à retenir sont nombreuses…

 

Une tribu connectée au Dossier Médical Partagé, c’est plus de sérénité !

 

Avec le Dossier Médical Partagé des enfants accessible partout et à tout moment en quelques clics depuis l’application mobile (téléchargeable sur Google Play ou Apple Store), plus besoin de s’encombrer systématiquement d’une pochette remplie d’ordonnances, de comptes rendus de consultation, d’examens de biologie, de radiologie, etc. à chaque visite médicale.

Et si l’on a égaré leur carnet de santé ou qu’on l’a oublié chez leurs grands-parents, le DMP permet d’accéder à de précieuses informations susceptibles de manquer momentanément.

Un Dossier Médical Partagé complété dès l’enfance ou la naissance, c’est l’assurance d’un meilleur suivi médical tout au long de la vie. A l’âge adulte, les enfants pourront à leur tour assurer la continuité de leur histoire médicale en remplissant leur Dossier Médical Partagé.

Pour créer le Dossier Médical Partagé de ses enfants, on peut se rendre en pharmacie, à l’accueil de la CPAM ou chez un professionnel de santé, sans oublier de se munir de la carte Vitale sur laquelle sont rattachés les enfants.

 

Quelles informations ajouter dans le Dossier Médical Partagé de ses enfants ?

 

Il est conseillé d’y glisser certaines informations clés, utiles en cas d’urgence, notamment :

  • le groupe sanguin ;
  • les coordonnées des personnes à prévenir en cas de problème ;
  • les résultats d’analyses et/ou de radios ;
  • une photographie des pages « pathologies au long cours », « allergies » et « antécédents familiaux » du carnet de santé, pour les avoir à tout moment à portée de main.

 

Leur médecin traitant pourra ajouter le volet de synthèse médicale et les spécialistes les comptes rendus de consultation.

En plus, l’Assurance Maladie verse dans le Dossier Médical Partagé l’historique des soins remboursés au cours des 24 derniers mois.